Virus en baisse partout, malgré le manque de vaccins!

Paradmin

Virus en baisse partout, malgré le manque de vaccins!

Les musées sont ouverts.

PAS les gyms, les restaurants, les spas, les centres d’arts martiaux, les cinémas, etc., qui pourtant ont payé pour se plier aux mesures. [1]

Par ailleurs, le Canada peine à recevoir les vaccins attendus. Le Québec incapable de faire comme le Manitoba qui a acheté les vaccins eux-mêmes [2].

Médicago, la compagnie choisie par subventions pour produire le vaccin, ne sera pas dans cette course à court terme et ils cherchent 30 000 testeurs dans des zones contaminées qui ont déjà été vaccinées! [Vaccins manquants au Québec: OÙ EST MÉDICAGO qui a reçu presque 200 million$? ]

Bonne nouvelle: le virus est en baisse partout!

Nous assistons actuellement, même au Québec, à une baisse rapide non seulement des cas mais aussi des hospitalisations.

Et ce, que les « Étattatas » aient adopté ou non des mesures sévères, avec ou SANS couvre-feu, confinés ou OUVERTS! Le virus a fait ce qu’il voulait à travers tous les gros systèmes lourds étatiques.

Ces gros systèmes, comme ici au Québec, n’ont pas pu protéger les personnes les plus vulnérables, en manquant de courage pour proposer des solutions comme des plages horaires différentes de circulation (même COSTCO l’avait fait au début de la pandémie!), le personnel qui se promenait d’une zone chaude à froide, en ne fournissant pas les équipements adéquats (les fameux masques N-95), en écoutant les syndicats scolaires pour imposer des masques aux élèves alors qu’ils ne sont pas à risque et qu’ils ne représentent pas statistiquement la source principale des éclosions, etc.

« Sur l’ensemble des cas signalés par les pays, les enfants et les adolescents de moins de 18 ans ne représentent qu’environ 8% des cas en 2020, alors qu’ils constituent près de 30 % de la population mondiale », relève l’agence onusienne dans son dernier bulletin épidémiologique. 

Selon l’OMS, des études suggèrent que les enfants de moins de 10 ans sont moins sensibles et moins infectieux que les plus âgés. « Les infections légères ont peut-être été sous-déclarées », précise toutefois l’OMS, ajoutant que « les enfants et les adolescents sont plus susceptibles de présenter une infection légère ou asymptomatique ».[3

Si les adultes craignent d’attraper ce virus, surtout âgés de plus de 60 ans, qu’ils s’isolent des enfants et évitent de sortir dans les centres d’achats ou autres endroits plein de monde; cela devient leur responsabilité de se protéger eux aussi.

Il faudra apprendre à vivre avec le virus!

Je l’ai mentionné à plusieurs reprises et écrit dans le journal web Québec Nouvelles (Vaincre un virus et la peur : la vaccination, la solution ?), il faudra bien apprendre à vivre avec le virus qui semble avoir des cycles périodiques et bien entendu des mutations (les fâââmeux variants).

Le vaccin sera utile éventuellement pour aider à briser des cycles récurrents, probablement saisonniers, de sa présence, comme la grippe. En attendant, les remèdes traditionnels sont encouragés si les hôpitaux sont, encore, incapables d’accueillir tout le monde ; avant d’en rire, dites-moi quel médicament autorisé et approuvé par les médecins au Québec serait meilleur?[4]

Vivre dans la peur pendant plusieurs années, comme démontré par le premier ministre Legault actuellement [5], ne nous mènera pas loin en tant que peuple et société moderne. L’activité économique fait partie de la vie.

Immunité collective, notre porte de sortie

Même le lavage des mains a ses limites. S’il est bon de se laver les mains à la base, trop désinfecter nos mains prépare actuellement le terrain à de futures bactéries résistantes. Ce que les gens ne vous expliquent pas assez, c’est que chacun d’entre nous se promène avec son nuage bactériologique et viral. Et ce dès la naissance et depuis des dizaines voire centaines de milliers d’années. L’évolution! Sans parler des effets sur la peau.

Selon une nouvelle étude, l’utilisation excessive de gel hydroalcoolique favoriserait l’émergence de bactéries résistantes. [6]

Avec le peu de doses que l’on a, que l’on termine la vaccination des personnes à risque qui veulent le vaccin (leur choix!). Selon le PM Legault, tous les résidents des CHSLD ont été vaccinés dont le personnel[7].

0.009%: ratio de gens hospitalisés COVID sur une population de 8 575 000 personnes. 0 cas de grippe cette année!

Se fier aux vaccins et viser le risque zéro demeure une utopie irréaliste et dangereuse!

Le gouvernemaman a implanté la peur partout, conférence de presse après conférence de presse, et ne comptez pas sur celui-ci pour vous en libérer! Vous devrez gérer vous-même cette peur.

Le risque 0 est utopique dans tous les cas, le virus et ses mutations (variants) sont bel et bien présents pour longtemps.

Un vrai leader encourage son peuple, ne le décourage pas et l’appuie au lieu de vouloir à tout prix le contrôler !

À propos de l’auteur

admin administrator

Laisser un commentaire